Equilibres

Le Moniteur n°5200 BERTRAND FABRE 25/07/2003 MAGAZINE p.5 (305 mots) EDITORIAL

Bercy préférait le balancier, Matignon lui a imposé le curseur. Au travers d'un relèvement stratosphérique (à plus de six millions d'euros...) du seuil de formalités préalables, Francis Mer voulait faire passer le Code des marchés publics d'un univers de procédures tatillonnes à un paysage sauvagement dérégulé. Mais, répétons-le encore une fois, l'inconvénient de toute politique du balancier est de basculer d'un extrême...

...

Ce contenu est réservé aux abonnés des revues : Le Moniteur.
S'identifier

Pour accéder à votre Espace Abonné Premium, identifiez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X