mercredi 16 avril 2014 | 18:08
[X]

S'inscrire

aux services proposés en accès libre : newsletters quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

OK
[X]

Activer mon compte abonné

Déclarez votre n° d'abonnement pour bénéficier
de l'ensemble de vos services Premium

Aide

Votre n° d'abonné est constitué d'une série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale de votre étiquette de routage (ex : 1/1234567 ou A1234567).
Vous pouvez également nous contacter au 01.40.13.50.65

Préretraite amiante 1 200 demandes de dossier déposées à ce jour

Le Moniteur n°4992 DOMINIQUE LE ROUX 30/07/1999 MAGAZINE p.35 (948 mots) SOCIAL

Depuis le 2 avril 1999, les salariés d'un établissement fabriquant des produits à base d'amiante ou atteints d'une maladie professionnelle due à l'amiante peuvent cesser leur activité dès 50 ans.


C'est la Cata... Cessation anticipée d'activité des travailleurs de l'amiante. Dès son annonce fin 1998 par Martine Aubry, la préretraite amiante a suscité l'engouement des personnes concernées (voir encadré). Les caisses régionales d'assurance maladie (Cram), qui instruisent les dossiers et versent l'allocation, recensent 1 200 demandes, concentrées pour la plupart dans six régions. A elle seule, la Cram de Normandie a reçu 502 demandes : 129 émanent de salariés atteints d'une maladie professionnelle due à l'amiante, 342 de salariés qui ont travaillé dans des établissements ayant fabriqué des matériaux contenant de l'amiante, fortement implantés dans la région. Le même phénomène se retrouve à la Cram...